Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 13:43

Voici comment je m’y prends pour faire des appliqués de plusieurs tissus, avec des formes composées et un peu complexes.

Bien sûr, ce n’est pas très recommandé de débuter par ce type de motif. Il est beaucoup plus sage de commencer avec des formes simples, en un seul tissu (atelier 1).

 

Voici quelques photos de ce que j’appelle des « appliqués composés de plusieurs pièces de tissu ». C’est de cela qu’il s’agit ici :

 sac a poule, site (9)

SAM 2359Comment s’y prendre ?

TRACER SUR LE PAPIER.

Pour commencer bien tracer sur papier son motif. Il doit être composé de plusieurs formes fermées. Par exemple un toit, une voiture, des roues, des vitres, etc…atelier les appliques, 2

Les formes sont voisines les unes des autres mais elles ne communiquent pas.

Maintenant il faut décider dans quel tissu on fera chacune des formes qui composent le dessin.

 

TRACER SUR LE TISSU

Tracer la totalité du motif sur l’endroit du tissu qui servira de fond. atelier les appliques, 2 (1)Il peut aussi servir pour certaines pièces (par exemple ici, mon tissu blanc sert de fond et sert pour les parties qui restent blanches. Ce n’est pas obligatoire, le tissu du fond peut ne pas apparaitre du tout).

 atelier les appliques, 2 (4)

Tracer ensuite chaque forme sur son tissu correspondant, sur l’endroit au crayon noir ou de couleur, pas trop fort (faire le test et prendre plutôt des crayons dont les traits partent au lavage, même si les traits vont être couverts par le bourdon).

 atelier les appliques, 2 (2)

atelier les appliques, 2 (5)Attention au droit fil : il doit être placé dans le sens le plus grand de chaque pièce. Il ne correspond pas nécessairement au droit fil du fond, ni à celui de la pièce voisine.

 

DECOUPER LES FORMES

Découper autour de chaque forme en laissant environ 1 cm autour du tracé. NE PAS COUPER SUR LE TRACE DE CHAQUE FORME. Les pièces doivent être plus grandes que le dessin. Il y a donc un débord sur chaque pièce. Sur ce débord, tracer des repères et/ou continuer le motif afin de caler/placer les pièces les unes par rapport aux autres.

 atelier les appliques, 2 (3)

En découpant, ne pas oublier que les pièces ne vont en effet pas être placées bord à bord, mais par tuilage, par chevauchement.

 

PLACER LES PIECES

Il faut décider par quelle pièce commencer, c’est celle qui se retrouvera dessous lors du tuilage des éléments du dessin.

Donc, un peu de logique : ne pas placer en premier (donc partiellement en dessous) des pièces sombres si les autres vont être claires ou blanches. Le risque est grand qu’elles se voient par transparence.

A part, cette précaution, il n’y a pas de règle. Imaginez dans quel ordre vous allez placer chaque pièce et c’est le dessin qui va déterminer l’ordre.

 atelier les appliques, 2 (6)

Pour être sûre de bien placer, ne pas hésiter à soulever la pièce pour voir le dessin sur le fond, se servir aussi des repères sur les débords que l’on vient de tracer.

Investir du soin lors du placement de chaque pièce. Les placer une à une. On en place une, on la fixe, on place l’autre, on la fixe etc…

 

Les pièces placées sont tenues par des épingles perpendiculaires aux tracés des traits de la pièce (en étoile autour du motif). Si possible, les tenir assez loin des traits pour qu’elles ne fassent pas dévier le pied de la machine lors de la fixation.

 

TENIR LES PIECES

Chaque pièce va être fixée par un zig zag en premier lieu, puis quelques étapes plus tard, par un bourdon (un zig zag très serré).

L’objectif du zig zag est de tenir les pièces. L’objectif du bourdon est de tenir ET de décorer.

 atelier les appliques, 2 (17)

Chaque machine a ses particularités : sur la mienne il faut diminuer la tension avec ces points. Vérifier dans votre guide ce qu’il en est pour vous. De même testez votre aiguille : pour des cotonnades ou tissus légers, utiliser une « 80 ». Il n’y a rien de pire que des nœuds sur le bourdon ou un fil trop tendu. Donc, on gagne du temps à faire des essais (dit celle qui n’en fait jamais !!!!)

 

Choisir la couleur de son fil. On peut choisir un fil de la couleur d’une des pièces pour la discrétion. atelier les appliques, 2 (19)Ou prendre un fil noir pour délimiter les espaces du dessin, façon bande dessinée. Ou encore choisir un fil d’une autre couleur et qui contraste.

sac a poule, site (7)Chaque choix va donner un résultat très différent.

Dans tous les cas, prendre pour le zig zag la même couleur que pour le bourdon.

 atelier les appliques, 2 (20)

Il existe un fil ciré dit « à broder à la machine ». D’expérience, je trouve que ce n’est pas mal.

 

ON Y VA

On y va sur les deux premières  pièces. Elles doivent être voisines. Repérer les traits communs aux deux pièces. Y faire un (des) zig zag pas trop serré(s) et pas trop large(s).

atelier les appliques, 2 (7)Découper soigneusement les débords de tissu le long des zig zag (donc certains débords de la pièce 1 ne seront pas coupés et resteront toujours sous la pièce 2).

 atelier les appliques, 2 (8) 

Le principe est posé. atelier les appliques, 2 (9)Placer et fixer ensuite les pièces une à une, à chaque fois la nouvelle pièce doit être voisine de celles qui sont déjà fixées. atelier les appliques, 2 (10)La placer soigneusement en n’hésitant pas à soulever et à utiliser les repères. Faire à chaque fois au zig zag les traits communs aux pièces antérieurement posées. Découper les débords à chaque pièce.

atelier les appliques, 2 (11)Le dessin s’ébauche peu à peu.

 atelier les appliques, 2 (12)

atelier les appliques, 2 (13)Finir par les traits extérieurs au motif final, les contours. Couper aussi les débords le long de la couture.

 atelier les appliques, 2 (14)

A PROROS DES ZIG ZAG

Certains traits au zig zag sont faciles : ceux qui sont droits et dans le droit fil.

D’autres vont être plus « sioux » les tracés courbes et les traits dans le biais du tissu du fond (ce qui risque de faire gondoler le travail).atelier les appliques, 2 (15)

Il existe une stratégie pour un beau travail : procéder par toutes petites étapes. Plus c’est difficile, plus les étapes doivent être courtes. On fait deux V (zig zag) à la machine, on arrête, on plante l’aiguille (en faisant tourner le volant de la machine à la main), on soulève le pied de biche, on fait tourner le travail autour de l’aiguille plantée, on rabaisse le pied, deux V, on plante l’aiguille, on soulève… etc….. A certains endroits, on peut avoir à répéter cette manœuvre une dizaine de fois ou plus. Mais le résultat compense les efforts !!!

 atelier les appliques, 2 (16)

A PROPOS DE LA DECOUPE DES DEBORDS

La découpe est importante, c’est le moment le plus dangereux pour l’ouvrage. Eviter de découper à toute vitesse quand on est fatigué(e). Cela ne pardonne pas.

Le grand risque, c’est de découper les tissus du dessous en même temps que les débords de la dernière pièce posée.atelier les appliques, 2 (23)

Calme, zenitude, sérénité, concentration, et petits ciseaux sont requis. Respirer à fond aussi. C’est trop mortel de donner un coup de ciseau de trop alors que l’on vient de finir un travail de plusieurs heures!!!!!!!!

Donc : ne jamais faire vite !

 atelier les appliques, 2 (22)

 

LE BOURDON

Le bourdon se fait avec le même point que le zig zag, mais en plus serré et en un plus large pour bien recouvrir le zig zag.

 atelier les appliques, 2 (18)

On n’utilise pas nécessairement la même logique que pour le zig zag. Par exemple, le plus souvent les limites extérieures du dessin final seront faites par un seul bourdon qui réunit plusieurs traits de zig zag.

Pour les traits intérieurs du motif, c’est pareil : l’aspect esthétique final doit guider la logique de la brodeuse.

 atelier les appliques, 2 (21)

Pour faire de jolis bourdons dans les formes courbes ou dans le biais du tissu dominant, se reporter à la stratégie décrite ci-dessus (A PROPOS DU ZIG ZAG).

SAM 2368Pour faire de jolis angles, une fois le travail tourné, ne pas hésiter à faire une marche arrière de la longueur de l’épaisseur du trait. Cela donne un fini impeccable.

 SAM 2363

La finition au bourdon n’est pas particulièrement difficile si les étapes précédentes ont été bien suivies. Mais ne pas hésiter à prendre son temps !

 SAM 2364

C’EST FINI.

 On s’éloigne, on admire, on se congratule !!!!! (et un petit coup de fer sur l’envers peut diminuer certains défauts).sac a poule, siteSAM 2366

Je finis toujours par un crash test à ma façon : machine à laver avec essorage.

 _________________________________________________

la leçon d'application pour les formes simples se trouve ici.

 

Mais on peut aller visiter quelques travaux:

sac a poule, site (6) bavoir de plus, copine de copine mai 11 (16) 
 
 
  bavoirs japonais site   SAM 2359    



 

Partager cet article

Repost 0
Published by mamik creations - dans atelier de couture
commenter cet article

commentaires

On Fouille Ici : (Patience, Tout Est Mal Classé )

Aventures Z'héroïques

  • Trois petits riens
    Trois petits objets confectionnés avec des restes. Des restes de ce sac de plage. Je recycle un drap de plage de ma fille quand elle était adolescente. trop de souvenirs pour la jeter! Il fallait ces souvenirs pour la jeter parce que j'ai assembler 4...
  • jupe short rouge avec roses
    Voici la jupe short des patrons japonais de "petites filles modèles" où il y a plusieurs modèles de shorts. Très pratique pour les petites filles qui aiment être à l'aise, ne pas se faire embêter à l'école (ce qui est incroyable au passage, de faire embêter...
  • poisson de vacances
    Une nouvelle couverture en wax. Comme j'en ai déjà fait plusieurs. Celle-ci est constituée de trois pièces de tissus africains, trois morceaux achetés chez Toto à Barbès, il y a quelques années, du temps où Toto ne vendait pas les fax au prix de l'or...
  • belladone de soleil
    Sur mon légendaire mannequin penché (que je désespère de relever) une nouvelle Belladone Ce super modèle, je voulais depuis longtemps la faire en tissu africain. J'ai choisi un wax fabriqué au Nigéria. C'est un coton assez épais. Que j'ai assorti à des...
  • chemise garçon avec lapins
    Une nouvelle chemise pour mon petit-fils, avec "vêtements faciles pour filles et garçons", des éditions de Saxe (chemise à capuche n°1) par Noriko ONODA et Atsuko MARUYAMA. Nouvelle version sans capuche cette fois ci, mais originale comme me le demande...
  • c'est l'anniversaire d'Harry Potter
    En fait c'est l'anniversaire de la publication du tome1. Je crois qu'il y a 20 ans aujourd'hui. C'est donc le moment de vous montrer les trois robes de sorcier que customisées pour mes petits enfants. Est ce que ça a été un gros travail? Je l'avoue non....
  • carrément vingtième siécle
    Copiée sur une vieille robe (de grossesse) du vingtième siècle (années 60? 70? 80?). Avec un tissu acheté il y'a plusieurs années pour son côté sixties. des manches à ailerons (ouai, ben je ne sais plus comment ça s'appelle, LOL). Une encolure très sage....
  • scarlett vert anis
    Pour moi qui aime porter de la couleur, qui aime les robes larges, qui aime le lin. J'aime tant ce patron Scarlett de Scarlett et Marguerite! Que la créatrice ait dû mettre la clé sous la porte n'empêche pas de toujours rendre hommage à son travail. J'ai...
  • la jupe à plumes
    C'est la jupe anémone de Deer and Doe. Un modèle qu'on ne présente plus tant il est diffusé sur les blogs des couturières. Je l'ai faite pour ma fille, en taille 44, dans un wax, un tissu africain de chez Vlisco. Une pure merveille. Qui exceptionnellement...
  • Chardon, chardons
    Titre facile, Je l'admets. Mais comment l'éviter quand on se met à coudre (encore!) jupe Chardon de Deer and Doe, dans un tissu à chardons? Pas fait exprès. San doute une association inconsciente d'idées. Envie de la finir rapidement? J'ai parfois fait...