Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 13:15

essayagesfini pageA force de petits projets rapides, je laisse de côté des choses dont j’ai envie depuis longtemps. Par exemple, cette marinière (je ne sais quel nom il faudrait donner à ce vêtement).

Un patron Vogue, signé, acheté chez RASCOl quand ils font des promotions sur les patrons.mariniere bleue (33)

 mariniere bleue (43)mariniere bleue (40)

Exactement le type de truc, à la fois sport et urbain que j’aime porter au boulot. (faites pas attention, je suis en train de faire le clown sur les photos pour montrer mes manches romantiques..)

 essayages (4)

J’ai acheté le tissu il y a longtemps, sans doute chez toto, il n’y a que là que l’on achète des coupons raboutés en plein milieu par une grosse couture.

Juste après l’achat je le regrettais déjà : essayages (8)un tissu qui avait été très à la mode à une époque (pour des pantalons moulants) et j’avais peur qu’il reste démodé pour toujours. Je l’ai redécouvert au fond du placard en en utilisant une partie pour un gilet d'enfant.

essayages (6) 

Suspense : il y a à peu près deux mètres, moins un gilet et moins un raboutage au milieu. Y ferai-je entrer un patron qui exige deux mètres cinquante de tissu ? Réponse oui, en coupant certaines pièces dans un tissu frère acheté pour faire une manche bleue dans mon manteau rouge.

   fini details (3)

Patron en 20 pièces. En regardant  certaines, je suis incapable d’en deviner l’utilité. Ce n’est plus fréquent, et cela me crée un certain malaise. Arriverai-je au bout ? Est-ce que je n’ai pas visé un niveau trop haut en étant trop sure de moi ????fini details (4)

Mon tissu bleu brillant (et chaud) est fragile sur l’envers. Mon truc, c’est de couper les pièces dans un tissu léger (ici noir), puis de les appliquer sur l’envers de mon tissu fragile. Je coupe ensuite seulement. Hop des chutes en moins dans le placard.

 

Je vous écris un  pas à pas en bas de cette page. L’objectif, c’est de montrer à quel niveau de difficulté il faut s’attendre avec ce patron. Ainsi vous saurez si vous décidez de vous lancer. fini details

Pour le résultat final, un seul mot : splendide. Je suis loin d’avoir une silhouette de mannequin mais là dedans, on est élégante en pantalon. J’imagine mal cette marinière sur une jupe (mais il est vrai que je ne suis pas jupe, alors je peux me tromper).

 fini details (1)

Mais pour travailler tous les jours, c’est un peu compliqué. Les manches ont une fichue tendance à happer au passage toutes les poignées de porte…..

 

J’ai donc entrepris dans un « very easy » une autre marinière (cela me fait un super compromis entre la veste (souvent très sage) et le pull).

 Scan Pic0001

Encore des restes (je traverse une vraie crise vidage de restes). Des restes d’une jupe d’il y a 4 ou 5 ans, que je vous montre en un éclair dans un patron que j’avais acheté cher, c’est vrai, qui a bien dû me servir 50 fois. A la prochaine utilisation, promis je vous montre le patron etc…

 HPIM0205

Et des restes d’une veste qui est devenue un manteau par hasard parce que je l’ai fait en version vraiment longue et doublée ce qui n’était pas prévu par le patron. detail manteau violet gris pour site (3)J’avais mélangé un coupon tissé et teint à la main, acheté lors d’un de mes voyages de rêve en Irlande (le violet) et un coupon acheté, comme d’hab, dans les coupons du quartier de marché Saint Pierre à Paris.manteau violet et gris (1)

 detail manteau violet gris pour site (2)

 

detail manteau violet gris pour site (1)J’ai eu peur de faire des boutonnières dans le tissu Irlandais. Alors je m’en suis sortie avec des brides brodées et de tout petits boutons que l’on croirait en verre. J’ai ajouté des pièces demi ovales sur les poches prise dans la couture (à se tracer avec un bol et une règle). detail manteau violet gris pour siteDu coup, autour de moi, tout le monde l’appelle mon manteau Jackie Kennedy. Sauf que je suis sure qu’elle n’aurait rien porté avec un ourlet qui gondole, elle.

 detail manteau violet gris pour site (4)

Je papote, sans montrer la marinière… Voilà : coupée un vendredi soir devant la télé, montée le samedi matin. mariniere canard (4)Finie le samedi soir après une bonne balade, et rangée dans le placard le soir même. Le rêve.

 mariniere canard (3)

J’ai créé des petites poches inutiles, y compris une au milieu des omoplates dans le dos. mariniere canardJ’ai utilisé la lisière du tissu comme ourlet en bas. Un hasard que j’ai saisi au vol.mariniere canard (5)mariniere canard (6)

 

Ne pas oublier de rogner un peu les angles du col qui entrent dans la couture de la marinière (c’est un simple grand rectangle, il sera mieux avec deux angles arrondis. Ne le sachant pas, j’ai rattrapé le coup avec une petite pince sur l’épaule droite).mariniere canard (2)

 mariniere canard (1)

Je vais la refaire. Il suffit de l’interpréter différemment. Mon prochain plan ce sera du jaune et du fuchsia. Encore des restes…..

Quand à ma marinière bleue, j’ai déjà une commande dans la famille, avec des pinces et en laine bouillie myrtille. Miam….

 

Le pas à pas promis pour la marinière marine :

La découpe des pièces (avec applications préalables dans le lamé bleu) et le tas de pièces prêtes à l’emploi.

 mariniere bleue decoupe pieces (4)mariniere bleue decoupe pieces (2)mariniere bleue decoupe pieces (1)mariniere bleue decoupe pieces (6)mariniere bleue decoupe pieces (3)mariniere bleue decoupe piecesmariniere bleue (45)

La couture des pinces. Il y en a partout, aux épaules, aux bras….. sauf sur le buste. Elles sont souvent courbes. Parfois ouvertes.

 pincespinces (2)pinces (3)pinces (4)

La préparation des dessous de bras. C’est un système que j’ai déjà utilisé pour ma veste chérie. L’angle entre le corps et la manche est aigu et tout petit. Il faut le protéger pour le travailler avec de petites chutes de tissu qui disparaitront sur l’envers ou dans la couture (enfin, j’espère !)

 

L’empiècement devant me pose un problème. Il faudrait que l’ouverture reste ouverte et à la fois, il faut bien cacher le surplus de tissu. Premier casse tête. D’autant plus angoissant qu’on ne l’achève qu’à la toute fin.

 encolure devantencolure devant (1)encolure devant (2)

Les empiècements du dos.

 
pieces dospieces dos (1)pieces dos (2)pieces dos (3)pieces dos (4)pieces dos (5)

Rattacher dos et devant pas les épaules encolure devant (3)

dos devantdos devant (1)et surtout cette fichue fermeture éclair. Elle est longue, posée en courbe, sur l’épaule, donc très visible. GRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR. Et le pire, c’est qu’à la fin, je me suis aperçue qu’elle est inutile. Même si vous aimez le modèle en version très moulante (ce qui n’est pas tout à fait son style) inutile de se casser la tête pour 20 cm……….. 4 suffisent amplement. Pour une version plus souple, aucune fermeture n’est nécessaire, et alors tout devient bien plus simple.

C’est étrange, une telle erreur chez VOGUE !!!

 manches (2)zip GRRRRRRRRRRzip GRRRRRRRRRR (1)

Les manches sont composées de quatre pièces dans la longueur. Il est donc impératif, puisqu’elles se déploient en grand façon manière romantique, de protéger chaque surplus de couture avec un biais dans le tissu. Et cette couture se voyant beaucoup, elle doit être parfaite, puis surpiquée. Ce n’est pas difficile, c’est TRES long (si on suit les consignes perfectionnistes du patron, il faut compter 6 coutures réelles par couture finie. A multiplier par 8. Mais ça vaut le coup). Je pense qu’avec de la laine bouillie j’aurais moins de peine parce que les coutures se feront à l’aiguille double, que la laine bouillie ne s’effiloche pas et qu’elle est réversible. Je me passerai alors de ce biais.

 manches (3)manchesmanches (1)

Les dessous de bras : raccorder un angle très aigu avec un angle presque rectangle + une couture. Sans faire froncer (modeler le tissu) et sans faire apparaitre les petites pièces de protection. Puis protéger cette couture forcément fragile, à l’intérieur. C’est le second gros obstacle (le troisième si on compte la zip inutile. GRRR de nouveau).

 pinces (1)dessous de manches (3)dessous de manches (2)dessous de manches (4)dessous de manches

L’intérieur de col et du coup la finition de la fente devant qui me faisait baliser. Travail à la main nécessaire pour s’en sortir mais pas si dur que je ne l’avais craint.

 essayages (5)

Les ourlets. Pas si facile si on fait le compte des épaisseurs à certains endroits. J’étais fatiguée, et ils ne sont pas à la hauteur du reste.

 fini details (2)

  

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Ton manteau est vraiment magnifique !!Tu as vraiment fait du beau boulot
Répondre
S
<br /> trop jolie cette marinière! je viens de la voir sur le site de vogue! par contre quelle galère de la commander par ce biais! je vais voir chez rascol comme tu le propose! merci pour cette belle<br /> démonstration ça donne envie!!<br />
Répondre
M
<br /> <br /> Les deux marinieres et le manteau anthracite et gris de cette page sont d'excellents modeles. La mariniere marine fait beaucoup d'effets. J'ai des tas de compliments avec et je me sens vraiment<br /> bien. Pas facile a faire. Elle demande du temps. Mais le resultat sort de l'ordinaire. On n'a pas perdu son temps. attention, le patron taille vraiment grand. Montre moi ton travail fini, je suis<br /> curieuse!!!!!!!!!!!!!!! Rascol et spimo (entre autres) vendent les patrons vogue.<br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> Ce que j'aime surtout, c'est le manteau noir et violet. Original mais quand même simple et les couleurs, les détails, j'aime beaucoup, de même que la "veste<br /> chérie".<br />
Répondre
M
<br /> <br /> merci. C'est vrai que ce sont des manteaux faciles a porter pour leur discretion.<br /> <br /> <br /> <br />