Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 17:01

bleu etoile (4)J’adore ce patron de chemise. Non seulement il est bien fait (bien qu’un peu étroit) mais sa capuche lui donne un air super. Ce n’est jamais que la troisième fois que j’en fais un, c’est bien la preuve que je ne rigole pas quand je dis que j’adore la forme.bleu etoile (5)

Mon petit fils aussi l’aime beaucoup et il raffole de porter des chemises.

 

Voici donc ma troisième chemise à capuche. Apres la blanche, la kaki, voila la bleu glacier aux étoiles.bleu etoile (3)

J’ai utilisé un velours qui était en vente chez Toto il y a quelques années et dont j’avais fait du stock. J’ai ajouté quelques morceaux d’un coton de Petit Pan. Quelle chance, leur bleus sont si proches qu’on pourrait croire que les tissus ont été prévus pour être utilisés ensemble.

 

 

 

 

 

J’ai juste eu à élargir de deux cm le buste et allonger de 4 cm la capuche (qui est uniquement décorative dans le modèle de base). bleu etoile (1)J’ai simplifié le poignet en utilisant mon petit truc dont j’ai donné le tuto ici.

 

bleu etoile (9)

 

bleu etoile (10)bleu etoile (11)Pour que les finitions soient plus jolies, j’ai aussi rajouté le pied de col qui cache bien la couture chemise/capuche. bleu etoileComme je n’ai pas de surjeteuse, et comme le velours, ça s’effiloche pas mal, je plie en deux les surplus de couture et je les surpique ensuite à la chemise en enfermant dans le pli le côté de la coupe. bleu etoile (7)A l’endroit ça donne deux surpiqures autour de la couture.

bleu etoile (8)

 

 

bleu etoile (6)

 

Et je me suis dispensée des boutonnières cette fois, en utilisant des pressions kam.

 

bleu etoile (2)

Je ne vous ai toujours pas rappelé d’où vient le modèle ? De « Vêtements faciles pour filles et garçons » aux éditions de saxe. Un de ces fameux livres de patrons japonais (un des rares livres japonais que je recommande pour la qualité des modèles et des patrons).

 

Apparemment la photo plait à mon petit fils. On verra dans quelques semaines quand je lui apporterai, comme va vraiment le vêtement.

Partager cet article
Repost0